Satisfait.e ou remboursé.e

Livraison offerte à partir de 2 articles en France métropolitaine

Parrainez vos ami.e.s

0
VOTRE PANIER

Encore 2 culottes pour bénéficier de - 10% !

Votre panier est vide

← Précédent  / Suivant →

août 13, 2019 3 Temps de lecture

Par Emilie

Règles et anémie

Vous vous sentez très fatiguée après vos règles ? Vous perdez l'appétit et vous êtes essoufflée au moindre effort ? Une perte de sang importante due à des règles abondantes peut provoquer une anémie dite ferriprive. Peut-être en souffrez-vous comme 4 à 8 % des femmes européennes en âge de procréer. L'idéal est de réaliser un bilan sanguin pour faire le point sur votre état de santé. Mais avant tout, voici quelques explications.

Pourquoi les menstruations peuvent-elles mener à une anémie ?

Une perte de sang, quelle qu'elle soit, signifie une perte de globule rouge et de fer. Si votre alimentation ne permet pas de combler le manque, vous risquez d'être victime d'anémie ferriprive.

Comme le fer participe au transport de l'oxygène dans toutes les cellules, une carence entraîne un dysfonctionnement global du corps. En effet, les cellules consomment de l'oxygène pour produire l'énergie dont nos organes et nos muscles ont besoin pour être en bon état de marche.

Si en plus de vos règles abondantes, vous avez eu des grossesses rapprochées, vous suivez un régime végétalien ou vous avez une maladie chronique entraînant une mauvaise absorption du fer, vous êtes considérée comme une personne à risque. Redoublez donc de vigilance !  

Les symptômes de l'anémie

Il n'est pas toujours évident de repérer les symptômes d'une anémie ferriprive surtout lorsque celle-ci est légère. Voici les principaux :

  • Fatigue prononcée : même lever le bras nous épuise

  • Teint pâle et intérieur des yeux blanc, au lieu de rouge

  • Rythme cardiaque accéléré, au point de ne pas réussir à s'endormir parfois

  • Difficulté à prendre des inspirations profondes et essoufflement rapide

  • Extrémités du corps froids

  • Étourdissement et vertiges

  • Difficultés à se concentrer, à réfléchir

  • Troubles digestifs, maux de ventre, nausées

  • Maux de tête

Bien sûr, les symptômes n'apparaissent pas tous en même temps et varieront selon les jours et les cycles. Après chacune de vos règles, essayez d'écouter les signaux que votre corps vous envoie. Même si votre carence en fer est minime, il vaut mieux la déceler le plus rapidement possible. Car si vous n'agissez pas, le manque de fer risque de s'amplifier, petit à petit, jusqu'à devenir réellement gênant.

femme en culotte menstruelle assise sur une chaise transparente

Limiter les risques d'anémie pendant les règles

Il n'y a pas de mystères : si vous manquez de fer, il va falloir en absorber plus. Il en existe deux sortes : le fer héminique qui est facilement absorbé par notre corps et le fer non héminique qui l'est beaucoup moins. Voici quelques sources alimentaires pour ces deux types de fer :

  • Fer héminique : foie, palourdes, viande de bœuf, pigeon, boudin noir, sardines

  •  Fer non héminique : légumes verts, légumineuses, algues, noix, graines de sésame, abricots secs

Comme vous pouvez le constater, le fer est mieux absorbés lorsqu'il provient de produits animaux. Cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas suivre un régime végétalien pour avoir votre dose. Il faut juste être plus vigilante ! Voici quelques astuces pour vous aider.

Pour favoriser l'absorption du fer, consommez de la vitamine C en même temps. Par contre, évitez de boire du thé ou du café pendant votre repas. Vous pouvez également consommer des orties qui non seulement sont très riches en fer mais qui en plus contiennent tous les acides aminés essentiels dont votre organisme a besoin.

Vous les trouverez facilement au fond de votre jardin si vous en avez un pour réaliser une délicieuse soupe. Vous pouvez aussi en acheter sous forme de feuilles séchées en magasin bio pour faire des tisanes. Un bon combo pour le petit-déjeuner : des fruits riches en vitamine C (kiwi, orange, fraise) + un grand bol de tisane d'ortie. Vous serez bien hydratée et ferez le plein de fer.

Une dernière option, moins saine, est possible : les céréales enrichies en fer. Choisissez les moins sucrées comme les pétales de maïs bien connus par exemple.

Si les symptômes persistent malgré toutes vos précautions, consultez votre médecin sans tarder. Il vous prescrira un traitement pour vous supplémenter en fer. Malheureusement, les cachets sont souvent mal supportés et entraînent généralement des troubles digestifs. Mais cela vaut la peine d'essayer si votre carence vous gâche la vie. 


A propos ?

Si vous avez des vertiges pendant ou après vos règles, cela peut être votre corps qui vous informe que vous manquez de fer. En effet, pendant les règles on perd du sang et si notre réserve de fer n'est pas suffisante notre corps en pâtit : sensation de fatigue, vertiges, accélération du rythme cardiaque sont les symptômes d'une anémie.
Oui, vous pouvez prendre du fer pendant vos règles. Saviez-vous que 4 à 8% des femmes en Europe souffraient de carences en fer dues à leurs règles. Alors si vous vous sentez particulièrement fatiguées pendant vos règles, que vous avez des vertiges ou des accélérations de votre rythme cardiaque, n'hésitez plus et demandez une prise de sang à votre médecin. Il vous orientera peut être vers des compléments en fer, mais vous pouvez dors et déjà mettre l'accent sur les aliments forts en fer dans votre quotidien pour compenser cette baisse récurrente que nous connaissons toutes.
Des règles abondantes signifies une perte de sang conséquente et avec une perte des précieuses globules rouges qui font circuler de l'oxygène dans notre corps. Ainsi, des règles importantes peuvent conduire à une anémie, une carence en fer, dont les principaux syndromes sont des fatigues, vertiges et une accélération du rythme cardiaque.