📮Livraison offerte en France métropolitaine !

Satisfait.e ou remboursé.e*

 Parrainez un.e ami.e

0

Votre panier est vide

octobre 10, 2020

Par Deborah

Le spotting, c’est quoi ?

Ça vous est déjà arrivé d’avoir des petits saignements en dehors de la période de vos règles ? C’est ce qu’on appelle le spotting. On vous explique quelles sont les causes de ce phénomène et que faire quand cela vous arrive...

 

Qu’est-ce que le spotting et comment l’identifier ?

Le spotting (de l’anglais “tâche”) est beaucoup plus courant qu’on ne l’on croit. Souvent confondues avec les règles, ces pertes de sang sont pourtant bien différentes. Le spotting est généralement moins abondant, indolore et beaucoup plus foncé que les menstruations. Il est, la plupart du temps, sans gravité. Mais si cela vous arrive souvent, il est conseillé d’en parler à votre médecin.

 

Quelles sont les causes du spotting ?

Beaucoup de femmes sont, un jour ou l’autre, touchées par le spotting. Si les dérèglements hormonaux sont l’une des causes principales, d’autres facteurs peuvent être à l’origine de ces pertes de sang…

 

Un dérèglement hormonal

A l’origine du spotting, il y a souvent un dérèglement hormonal. Un déséquilibre du taux d’œstrogènes et/ou de progestérone peut entraîner des petites pertes de sang durant le cycle menstruel.

 

Ce dérèglement peut être causé par de nombreux éléments comme :

  • La contraception : si vous constatez que vous avez des petits saignements durant votre cycle, il est possible que le dosage de votre contraception hormonale ne vous convienne plus. Le spotting peut également survenir lors d’un changement de contraception. Certaines femmes subissent notamment ces saignements lors du passage au stérilet, qu’il soit en cuivre ou hormonal. Dans tous les cas, il est important d’en parler avec votre gynécologue afin qu’il/elle puisse changer votre contraception actuelle ou son dosage.
  • Le stress : les dérèglements hormonaux peuvent aussi être causés par le stress, ce qui peut entraîner le spotting.
  • L’arrivée de la ménopause : la pré-ménopause peut être l’une des causes du spotting, car le corps commence une transition hormonale qui peut provoquer un dérèglement.

 D’autres facteurs, comme le décalage horaire peuvent provoquer ces dérèglements hormonaux et donc être à l’origine du spotting.

 

L’arrivée des premières règles

Le spotting peut aussi annoncer l’arrivée des toutes premières règles. Les saignements sont alors de couleur marron et ne sont pas continus.

 

Le spotting à cause d’une grossesse

Au moment de la nidation, c’est-à-dire lorsque l’embryon s’implante dans l’utérus, il est possible d’avoir de légers saignements. C’est ce qu’on appelle le spotting de grossesse. Rassurez-vous tout de suite : il est sans gravité.

Cela dit, le spotting de grossesse peut aussi être symptomatique d’une grossesse extra-utérine. Si cela vous arrive, il est donc important d’en parler avec votre médecin.

Attention, le spotting n’est pas à confondre avec les règles d’anniversaire qui peuvent survenir lors du premier trimestre de la grossesse.

 

Des saignements à cause de l’ovulation

Le spotting peut aussi survenir durant l’ovulation. Au moment de l’expulsion de l’ovocyte, la rupture du follicule peut parfois être brutale et engendrer la rupture d’un petit vaisseau sanguin. Cela provoque alors des légères pertes de sang. Si cela peut sembler inquiétant, le spotting durant l’ovulation est en réalité bénin.

 

Le spotting provoqué par une maladie

Le spotting peut aussi être lié à une maladie gynécologique comme un fibrome, l’endométriose ou un polype utérin, ou à une infection sexuellement transmissible. C’est pourquoi, il est important d’être vigilante en consultant un médecin rapidement lorsque les pertes de sang sont fréquentes ou se prolongent.

 

Quand faut-il consulter en cas de spotting ?

Bien que le spotting soit souvent bénin, il est important de consulter un médecin si :

  • vous perdez souvent du sang en dehors de vos règles et/ou ces saignements s’éternisent ;
  • vous pensez être enceinte ;
  • vous avez eu un rapport sexuel non-protégé ;
  • vous pensez que votre contraception hormonale ou stérilet en cuivre est à l’origine du spotting.

Seul votre médecin pourra diagnostiquer la cause de ces saignements et vous proposer un traitement adapté.

Et n’oubliez pas, en cas de spotting, vous pouvez aussi utiliser votre culotte de règles pour vous protéger !