Caillots de sang dans les règles : faut-il s’inquiéter ?

Vous avez retrouvé des caillots de sang dans vos règles et vous vous inquiétez ? En fait, ce phénomène est une réaction chimique naturelle produite par votre corps. En revanche associé à d’autres symptômes, il peut justifier une petite consultation. On vous explique tout sur les caillots de sang.

Caillots de sang

Les caillots de sang dans les règles : un phénomène courant

Les règles sont généralement décrites comme de simples pertes sanguines tous les mois. Dans les faits, elles peuvent pourtant prendre des apparences diverses qui se révèlent parfois surprenantes. C’est le cas des caillots : il arrive qu’on retrouve de petits morceaux rouges dans les règles, de taille variable. Vous en retrouvez parfois dans vos culottes de règles, shorty menstruel ou string de règles et cela vous inquiète ? Pas de panique : ce phénomène est courant, et on vous explique d’où cela vient.

Les caillots de sang pendant les règles sont un phénomène courant qui peut susciter des inquiétudes. Ils sont généralement le résultat de sang coagulé, plus fréquent lors de règles abondantes. Toutefois, des caillots de sang importants ou associés à d'autres symptômes comme une odeur gênante pendant les règles, nécessitent une attention médicale.

Comprendre le phénomène des caillots durant les règles

L'observation de caillots durant les règles peut être déconcertante, mais il s'agit généralement d'un processus naturel. Lors des règles, l'utérus se débarrasse de la muqueuse utérine qui n'a pas été nécessaire pour une grossesse. Ce processus produit du sang et des tissus qui peuvent former des caillots.

La présence de caillots de sang pendant les règles n'est pas toujours synonyme d'anomalie. En effet, lors des jours les plus abondants des règles, le flux sanguin peut être tel que le corps n'a pas le temps de produire suffisamment d'anticoagulants, ce qui favorise la formation de caillots.

Cependant, la taille et la fréquence des caillots peuvent varier d'une femme à une autre, et parfois d'un cycle à l'autre. Il est donc primordial de connaître son corps et d'observer les changements qui peuvent survenir pendant vos règles.

Caillots de sang et règles abondantes : un lien?

La présence de caillots de sang durant les règles est souvent liée à des règles abondantes. En effet, si le flux sanguin est important, le corps n'a pas suffisamment de temps pour produire des anticoagulants naturels, ce qui favorise la formation de caillots.

Cependant, il est important de noter que la présence de caillots ne signifie pas nécessairement que vos règles sont anormalement abondantes. En effet, certains facteurs tels que les déséquilibres hormonaux peuvent également entraîner la formation de caillots, même en cas de règles avec un flux léger.

Il est recommandé d'être à l'écoute de son corps et d'observer les changements qui peuvent survenir pendant les règles. La taille, la consistance et le nombre de caillots peuvent varier d'une femme à l'autre et d'un cycle à l'autre.

Les caillots sanguins : signe de règles hémorragiques?

Reconnaître des règles hémorragiques

Les règles hémorragiques se caractérisent par un flux menstruel excessivement abondant et/ou qui dure plus longtemps que la normale. Les symptômes à surveiller incluent :

  • Des règles qui durent plus de 7 jours
  • Une perte de sang abondante, pouvant inclure des caillots
  • Des difficultés à gérer le flux avec des protections hygiéniques standard

Il est aussi possible de remarquer des symptômes systémiques tels que la fatigue, les maux de tête, les vertiges ou les nausées qui peuvent être le signe d'une carence en fer causée par une perte de sang importante. Si vous présentez ces symptômes pendant vos règles, il est recommandé de consulter un professionnel de santé.

Comment réagir face à des règles hémorragiques

Face à des règles hémorragiques, la première étape est d'évaluer la gravité de la situation. Si vos règles sont excessivement abondantes, durent plus longtemps que d'habitude ou s'accompagnent de caillots de sang importants, il est essentiel de consulter un professionnel de santé. 

De plus, la présence de symptômes tels que la fatigue, les maux de tête, les vertiges ou les nausées pourrait indiquer une carence en fer due à une perte de sang importante.

En cas de doute et notamment lorsque vous avez une abondance de caillots de sang dans les règles, n'hésitez pas à prendre un rendez-vous avec votre médecin, un gynécologue ou une sage-femme. Ils pourront vous rassurer, vous prescrire des médicaments adaptés et éliminer tout autre problème susceptible d'être à l'origine de ces symptômes.

Il est important de comprendre que les règles hémorragiques - tout comme les caillots de sang dans les règles - peuvent avoir plusieurs causes, le plus souvent bénignes, telles que le fibrome ou l'adénomyose. Une consultation médicale permettra d'identifier et de traiter ces causes.

 

Les caillots de sang pendant la grossesse : un danger ?

Distinguer fausse couche et caillots menstruels

Dans le processus naturel des règles, la présence de caillots de sang n'est pas inhabituelle. Cependant, lorsqu'il s'agit d'une grossesse, ces caillots peuvent être le signe d'une fausse couche. 

Distinguer une fausse couche des caillots menstruels normaux peut être délicat. Les symptômes d'une fausse couche précoce peuvent ressembler à ceux de règles plus intenses, avec des saignements plus abondants, des caillots de sang plus gros et des crampes plus fortes. Il est essentiel de consulter un professionnel de la santé si vous suspectez une fausse couche.

À noter qu'un test de grossesse peut aider à confirmer une grossesse, mais ne peut pas indiquer si une fausse couche a eu lieu.

Grossesse et saignements : quand s'inquiéter?

Lors d'une grossesse, la présence de saignements peut être une source d'inquiétudes. Il est donc essentiel de savoir quand ces derniers peuvent représenter un danger.

Tout d'abord, il faut savoir que des saignements légers en début de grossesse peuvent être tout à fait normaux et ne signalent pas forcément un problème. Cependant, des saignements accompagnés de douleurs abdominales, ou des saignements lourds avec ou sans caillots, peuvent être le signe d'un problème plus grave, comme une fausse couche ou une grossesse extra-utérine.

Si vous êtes enceinte et que vous observez des saignements, il est recommandé de consulter rapidement un professionnel de santé.

Suivi médical en cas de saignements pendant la grossesse

En cas de saignements durant la grossesse, un suivi médical est essentiel. Tout comme dans le cas de caillots de sang pendant les règles, vous pouvez être suivie par un médecin généraliste, un gynécologue ou une sage-femme. Le suivi comprend généralement des consultations mensuelles dès le 4ème mois.

En cas de présence de caillots sanguins, une consultation rapide est préférable car cela peut indiquer un risque pour votre grossesse. Un test beta hcg peut être effectué pour confirmer ou infirmer une fausse couche.

Dans certains cas, une échographie via une sonde à ultrasons insérée dans le vagin peut être nécessaire pour vérifier la coagulation du sang.

Endométriose et fibrome : des causes possibles de caillots

Symptômes et diagnostic de l'endométriose

L'endométriose est une pathologie gynécologique qui peut être à l'origine de caillots pendant les règles. Elle se caractérise par la présence de tissu endométrial hors de l'utérus. Les symptômes peuvent varier d'une femme à l'autre et dépendent de la localisation des lésions.

Les plus courants sont des douleurs pelviennes, notamment lors des menstruations et des rapports sexuels, mais aussi des troubles urinaires ou des problèmes de fertilité. En plus de caillots de sang pendant les règles, certaines femmes peuvent également présenter des symptômes liés à l'atteinte d'autres organes, comme des troubles digestifs en cas d'endométriose digestive. 

Le diagnostic de l'endométriose repose sur l'évaluation des symptômes dont les caillots de sang de règles, complétée par des examens d'imagerie tels que l'IRM, recommandé par la Haute Autorité de Santé. Cet examen permet une observation précise des tissus et des organes internes.

Règles douloureuses et présence de caillots : un lien ?

La présence de caillots pendant les règles peut augmenter la sensation de douleur. En effet, ces caillots, constitués de sang et de fragments de l'endomètre, peuvent provoquer des crampes lorsqu'ils passent par le col de l'utérus. Cependant, cela ne signifie pas toujours qu'il y a une pathologie sous-jacente.

Les règles douloureuses ou dysménorrhées, sont assez courantes et peuvent survenir sans présence de caillots. Cependant, si les douleurs sont très intenses, accompagnées de caillots importants, cela peut être le signe d'une affection telle que l'endométriose ou les fibromes utérins.

Pourquoi les caillots sont-ils parfois plus gros?

Les caillots de sang plus volumineux peuvent être le signe d'une coagulation plus importante. Plusieurs facteurs peuvent contribuer à la formation de ces caillots plus gros. Par exemple, des règles très abondantes peuvent dépasser la capacité du corps à produire des anticoagulants en quantité suffisante. 

De plus, certaines pathologies comme l'endométriose ou les fibromes utérins peuvent entraîner un épaississement de la muqueuse utérine, ce qui peut conduire à la formation de caillots plus importants pendant les règles. Enfin, des déséquilibres hormonaux, tels que ceux observés lors de la ménopause ou du syndrome des ovaires polykystiques, peuvent aussi jouer un rôle.

Apparence des caillots de sang de règles : du rouge vif au noir

Interpréter la couleur des caillots de sang de règles

La couleur des caillots de sang pendant les règles peut varier, allant du rouge vif à un noir foncé. Si le sang est rouge vif, cela peut indiquer un saignement récent. À l'inverse, un caillot de couleur plus foncée, comme le marron ou des règles noires, suggère un sang qui a eu le temps de s'oxyder.

Il est crucial de noter que des caillots grisâtres ou jaunâtres dans le sang de règles peuvent être le signe d'un problème plus grave, comme un avortement involontaire ou une infection. Dans ces cas, une consultation médicale est fortement recommandée.

Texture des caillots : gluant, visqueux, épaisses...

La texture des caillots du sang de règles peut varier : certains peuvent être relativement fluides et glissants, tandis que d'autres peuvent être plus épais et visqueux.

  • Les caillots gluants sont souvent de petite taille et passent inaperçus.
  • Les caillots visqueux peuvent être plus gros et ressembler à des amas.
  • Les caillots épais sont généralement plus volumineux et peuvent être accompagnés de douleur lors de leur passage.

Le type de texture peut être influencé par différents facteurs tels que le volume du flux menstruel, le temps écoulé depuis le début des règles et la présence de certaines pathologies comme l'endométriose ou les fibromes utérins.

Faut-il consulter en cas de caillots durant les règles ?

Il est tout à fait normal d'avoir des caillots pendant les règles. Toutefois, certains signaux peuvent indiquer qu'une consultation médicale est nécessaire. Si vos caillots sont particulièrement volumineux, dépassant 1cm de diamètre, ou si vos règles sont exceptionnellement abondantes ou douloureuses, il est recommandé de consulter un professionnel. De plus, si vos règles durent plus de 7 jours, une consultation médicale peut s'avérer nécessaire.

N'oubliez pas que la présence de caillots durant les règles peut être le signe de pathologies telles que les fibromes utérins ou l'endométriose. Si vous présentez d'autres symptômes, tels que des douleurs pelviennes, des troubles urinaires ou des problèmes de fertilité, il est essentiel de consulter un professionnel de santé. 

Enfin, il est important de noter que la présence de caillots grisâtres ou jaunâtres peut être le signe d'une affection plus grave, nécessitant une consultation médicale immédiate.

Des questions ?
On y répond...

FAQ sur les caillots de sang dans les règles

Comment se forment les caillots de sang ?

Les caillots ne sont pas le signe qu’on expulse quelque chose d’inhabituel : c’est tout simplement du sang coagulé. Lorsqu’on se blesse au bras par exemple, le sang coagule pour s’écouler moins vite et éviter l’hémorragie. Lorsqu’on a nos règles, c’est l’inverse : le sang doit s’écouler de façon fluide.

Le corps sécrète alors une sorte d’anticoagulant naturel qui permet aux règles de s’écouler correctement. Seulement parfois, les règles sont si abondantes que l’anticoagulant n’est pas sécrété en quantité suffisante. C’est là qu’apparaissent les caillots de sang.

Les caillots de sang sont-ils forcément signe d'anomalie ?

Les caillots ne sont donc pas forcément signes d’une anomalie : l’intensité du flux, tout comme la longueur de la période des règles ou la régularité du cycle, varient énormément d’une personne menstruée à l’autre. Donc, certaines ont des caillots de sang dans les règles et d’autres non. Leur taille également peut varier de quelques millimètres à trois ou quatre centimètres, et ne sont pas systématiquement signe d’un trouble quelconque.

Pourquoi je perds de gros caillots de sang ?

La perte de gros caillots de sang peut être liée à diverses causes. Une des principales est la présence de règles particulièrement abondantes, lorsque le sang s'accumule plus rapidement que la capacité du corps à le coaguler.

Par ailleurs, certaines pathologies comme l'endométriose ou les fibromes utérins peuvent favoriser la formation de gros caillots. Enfin, des caillots importants peuvent également être le signe d'une fausse couche.

Est-ce normal de perdre de gros caillots de sang pendant les règles ?

La présence de gros caillots de sang pendant les règles n'est pas nécessairement anormale. En effet, lors d'un cycle menstruel, l'utérus produit une substance anticoagulante pour empêcher le sang de coaguler. Toutefois, si le flux menstruel est particulièrement abondant, cette substance peut ne pas suffire à empêcher la formation de caillots. Les caillots de sang peuvent ainsi atteindre une taille de 5 mm à 4 cm.

Cependant, si les caillots de sang sont plus gros qu'une pièce de 2,5 cm de diamètre ou si leur présence s'accompagne de douleurs inhabituelles, d'une durée de règles supérieure à 7 jours ou de toute autre anomalie, il est recommandé de consulter un professionnel de santé.

Il est à noter que les caillots de sang sont généralement plus abondants le matin, suite au repos nocturne pendant lequel le sang a tendance à se coaguler davantage. De plus, la couleur des caillots de sang, généralement rouge foncé, peut donner une indication sur la quantité de sang accumulée dans l'utérus.

Qu'est-ce qu'on perd pendant les règles ?

Lors des règles, le corps élimine la muqueuse utérine, une couche de tissu qui tapisse l'utérus pour accueillir un éventuel embryon. Si aucun ovule n'est fécondé, cette muqueuse, gorgée de sang, se désagrège : c'est ce qui provoque les règles.

Ainsi, lors de ce processus, plusieurs éléments sont éliminés :

  • Le sang menstruel : il compose la majeure partie de ce qui est évacué pendant les règles. En moyenne, une femme perd entre 2 et 3 cuillères à soupe de sang (soit environ 35 à 45 ml) par cycle.
  • La muqueuse utérine : elle est composée de cellules similaires à celles de la peau, de vaisseaux sanguins et de glandes.
  • Les caillots de sang : ils peuvent apparaitre lorsque les règles sont très abondantes, dépassant la capacité du corps à produire des anticoagulants naturels en quantité suffisante. Ils sont généralement de couleur rouge foncé et peuvent atteindre une taille de 5mm à 4cm.
  • Les cellules mortes issues de l'endomètre : elles sont éliminées avec le flux menstruel.

Vous perdez des caillots de sang dans vos règles ? Il est important de noter que chaque menstruation est unique et peut varier en fréquence, en abondance, en couleur et en texture.

À quoi ressemble un caillot de sang ?

Un caillot de sang a généralement une apparence solide et gélatineuse, semblable à un morceau de gelée. Sa forme est irrégulière, avec une surface légèrement bosselée. Pour certains femmes ayant des caillots de sang de règles, ils peuvent ressembler à de petits amas ou morceaux de sang. 

En règle générale, leur couleur varie du rouge vif au noir, en fonction de la durée depuis laquelle le sang a commencé à coaguler. Les caillots de taille plus importante, qui sont généralement associés à des règles plus abondantes ou à certaines conditions médicales, peuvent atteindre la taille d'une pièce de 50 centimes ou plus. 

Il est à noter que l'apparence des caillots de sang peut varier d'une personne à l'autre, et même d'un cycle menstruel à l'autre.

Comment s'évacue un caillot de sang ?

L'évacuation d'un caillot de sang se fait naturellement lors de l'écoulement des règles. Généralement, la présence de caillots dans les règles est plus fréquente pendant les jours de flux le plus abondant, habituellement le deuxième et le troisième jour des règles.

Pendant la nuit, le sang a tendance à stagner à cause de la position allongée. Au réveil, le corps a besoin d’évacuer ce surplus, ce qui peut se traduire par des caillots plus conséquents. 

Les caillots sont également plus courants chez les femmes ayant un périnée relâché, qui évacuent immédiatement le sang des menstruations, empêchant ainsi les caillots de se former. Enfin, l'évacuation des caillots peut être facilitée par la présence d'un stérilet en cuivre qui fluidifie le sang.

Pourquoi j'ai des caillots de sang pendant les règles ?

L'apparition de caillots de sang pendant les règles est souvent le résultat d'un processus naturel de coagulation. Dans certaines situations, un épaississement de la paroi interne de l'utérus peut se produire, en raison d'un déséquilibre hormonal. Ce phénomène peut entrainer des saignements plus abondants et la formation de caillots dans le sang de règles.

Certains facteurs médicaux peuvent également contribuer à leur formation, comme la présence de fibromes, qui sont des excroissances non cancéreuses sur l'utérus. De plus, un faible taux d'œstrogènes peut conduire à des règles plus diluées et aqueuses avec présence de caillots.

Enfin, une carence en fer, pouvant résulter d'une anémie, peut également favoriser la formation de caillots sanguins. En effet, le fer aide à la production d'anticoagulants, et une carence en ce minéral peut donc favoriser la coagulation du sang.

Caillot de sang : règles ou fausse couche ?

L'observation de caillots de sang durant les règles peut parfois être confondue avec une fausse couche (à ne pas confondre avec le retour de couches). Une fausse couche est l'arrêt spontané de la grossesse avant la 22ème semaine de gestation.

Elle se caractérise généralement par des saignements abondants et peut survenir à tout moment après la fécondation. Cependant, il existe des différences clés entre les caillots de sang dus aux règles et ceux dus à une fausse couche.

  • Les règles : Les caillots de sang observés pendant les règles sont généralement de petite taille (entre 5mm et 4cm). Ils sont le résultat du processus naturel de coagulation du sang lors de l'évacuation de la muqueuse utérine. La couleur de ces caillots varie du rouge vif au noir foncé.

  • La fausse couche : En cas de fausse couche, les saignements peuvent être plus abondants et les caillots de sang plus grands. Ils peuvent être accompagnés d'autres symptômes tels que des douleurs abdominales plus intenses que celles des règles habituelles. De plus, les caillots peuvent contenir des tissus embryonnaires, ce qui n'est pas le cas lors des menstruations.

Il est recommandé de consulter un professionnel de santé en cas de doute, notamment si les caillots sont accompagnés de douleurs inhabituelles ou si leur taille dépasse celle d'une pièce de 2,5 cm de diamètre.

Comment reconnaitre un caillot de sang de règles ?

Reconnaître un caillot de sang de règles peut nécessiter un certain niveau d'observation. Ces caillots ont généralement une couleur allant du rouge vif au noir, en fonction du temps de coagulation du sang. Leur taille peut varier, mais ils mesurent généralement entre 5 millimètres et 4 centimètres. Leur texture peut être décrite comme gélatineuse, parfois épaisse et visqueuse.

Il est à noter que si vous observez des caillots de plus de 2,5 cm de diamètre à plusieurs reprises au cours de vos règles, il est recommandé de consulter un professionnel de santé. De plus, la présence de caillots de sang associée à des douleurs intenses ou à des saignements excessifs peut aussi nécessiter une consultation médicale.

Quand est-on le plus susceptible d’avoir des caillots de sang ?

Les caillots de sang ont de fait plus tendance à apparaître chez les personnes ayant des règles abondantes. Cela dit, il est aussi possible d’en avoir avec un flux léger. Le manque de fer dans l’organisme nuit à la production de l’anticoagulant permettant aux règles de s’écouler. 

En cas de caillots de sang lors de règles légères, il peut donc être intéressant dans un premier temps d’analyser son alimentation et de voir si la consommation de fer (présent dans les haricots rouges, les lentilles, le chocolat noir, la viande… ) est suffisante.

Si d’autres symptômes d’une carence en fer se manifestent comme de la fatigue, des vertiges, des essoufflements à l’effort ou des maux de têtes, il peut être bon de faire une analyse sanguine qui apportera une réponse claire. Dans un premier temps, un médecin peut prescrire des compléments alimentaires, qui rééquilibreront l’organisme. 

À noter également qu’il est plus fréquent de retrouver des caillots dans ses règles le matin, puisqu’on bouge moins pendant la nuit et que le sang a plus tendance à stagner. Il est aussi possible d’en avoir sous pilule contraceptive, puisqu’il est toujours question d’écoulement sanguin. Cependant ce cas de figure est plus rare, la pilule ayant tendance à alléger le flux. 

Enfin, les caillots ne sont pas spécialement le signe d’une fausse couche : en fait, il est quasiment impossible de savoir si des pertes sanguines sont dues à une fausse couche, s’il n’y a pas eu de test de grossesse réalisé au préalable.

Dans quelles circonstances est-il nécessaire de consulter pour des caillots de sang de règles ?

Les caillots seuls n’ont rien d’inquiétant, mais il vaut mieux consulter une professionnel de santé lorsqu’ils sont associés à des douleurs abdominales. En effet, l’inflammation de l’utérus, pouvant aller jusqu’aux trompes de fallope et aux ovaires, se caractérise parfois par des douleurs et des caillots dans les règles. Ceux-ci peuvent aussi être le symptôme de la présence de kystes.

Quand ils sont accompagnés de règles abondantes et de douleurs, ils peuvent être symptômes d’endométriose. Selon le site Endofrance, cette maladie provoque des règles particulièrement abondantes. Elles sont donc parfois accompagnées de caillots.

Les caillots de sang dans les règles peuvent sembler être un sujet difficile à aborder, mais il ne faut pas hésiter à en parler lors d’un bilan annuel auprès d’une gynécologue. Cela permettra de repérer une éventuelle maladie suffisamment tôt pour la traiter au mieux, et de vous rassurer si tout va bien !

Consultez notre FAQ
une femme porte la culotte menstruelle taille haute noire avec les mains sur la tête