Satisfait.e ou remboursé.e

Livraison offerte en France métropolitaine

Parrainez vos ami.e.s

0
VOTRE PANIER - 0

Encore 2 culottes pour bénéficier de - 10% !

Votre panier est vide

← Précédent  / Suivant →

mai 14, 2020

Par Valérie.

Avantages et inconvénients de la cup menstruelle : on vous dit tout !

 

Alternative écologique et économique aux protections jetables, la coupe menstruelle (plus souvent nommée « cup » ou cup menstruelle) est aussi très en vogue pour son côté naturel et zéro déchet. Mais qu’en est-il vraiment niveau confort et santé ? Est-elle aussi simple d’utilisation que le prônent ses fabricants ? On vous dit tout sur les avantages et les inconvénients de cette protection hygiénique féminine si tendance.

 

Comment utiliser une cup menstruelle ?

Avant de peser le pour et le contre, voici quelques informations sur la cup menstruelle et nos conseils pour bien l’utiliser.

La coupe menstruelle est fabriquée en silicone de qualité médicale, en TPE (thermoplastique élastomère), en caoutchouc naturel ou en latex. Elle ressemble à un petit entonnoir ou une petite coupelle aux bords arrondis. Elle se termine par une fine tige qui permet de la retirer. Le choix de la taille se fait en fonction de l’âge des utilisatrices, de la morphologie du col de l’utérus (cervix) et de la tonicité du périnée (accouchement par voie basse ou non).

  • Pour placer la coupe menstruelle (après avoir franchi l’étape de la stérilisation à l’eau bouillante ou dans un stérilisateur) vos mains doivent être bien propres. On la plie en deux pour l’introduire dans le vagin, où elle se déploie seule. Là, elle s’adapte à l’anatomie en adhérant aux parois vaginales de façon étanche (pour éviter tous risques de fuites). Pour être tout à fait sûre de vous, n’hésitez pas à faire un dernier check avec votre doigt pour contrôler que votre cup est totalement déployée. La coupe menstruelle recueille le sang menstruel plusieurs heures, la durée variant en fonction de l’abondance du flux (sans aller au-delà de 4 à 6 heures pour éviter les symptômes du syndrome de choc toxique). Selon les personnes, il faudra un cycle ou deux pour faire ses essais et maîtriser l’insertion de la coupe menstruelle à la perfection.
  • Pour la retirer en évitant les situations embarrassantes, il faut prendre quelques précautions. Vous pouvez tirer délicatement sur la petite tige dédiée, mais il est préférable de pincer directement la base de la coupe menstruelle ou décoller délicatement du bout du doigt le rebord de la cup afin d’éviter l’effet ventouse (qui protège des risques de fuite, mais dont nous parlons dans les points faibles). Pour un retrait en douceur, n’hésitez pas à pousser légèrement avec les muscles vaginaux et le périnée tout en maintenant la coupe menstruelle verticale (pour éviter les fuites inopinées). On verse ensuite son contenu dans les toilettes ou dans un lavabo, avant de la rincer et de la replacer. Pour une hygiène optimale, vous pouvez également procéder à une nouvelle stérilisation, mais ce n’est pas obligatoire. Vous pouvez attendre la fin du cycle (ou le début du cycle suivant) pour le faire.

Pourquoi on aime la coupe menstruelle : ses points forts

  • D’abord, cette petite cloche en silicone est une protection périodique zéro déchet super écologique. En fonction de la marque, elle a une durée de vie de 3, 5 ou 10 ans. Exit donc les protections jetables à foison qui nuisent à l’environnement. Il faut cependant nuancer ce point, car on ne doit pas porter une coupe menstruelle la nuit. D’autres protections périodiques externes sont nécessaires en complément, type serviette (jetable ou lavable) - ou culotte menstruelle, et là, on reste zéro déchet.
  • Autre point fort de la coupe menstruelle : son prix! Voilà une solution super économique. Son coût entre 15 et 30 euros est largement amorti puisqu’elle dure plusieurs années. Alors que les autres protections périodiques jetables demandent un budget mensuel de 15 à 20 euros.
  • Cette coupelle est invisible sous les sous-vêtements puisque c’est une protection interne. Les personnes qui la portent peuvent mener leurs activités habituelles en toute tranquillité (sport, travail, loisirs…).
  • Elle nécessite d’être moins souvent changée qu’un tampon ou qu’une serviette : elle peut contenir jusqu’à 3 fois leur capacité sans fuites (encore un point à nuancer car il est dangereux de porter une protection interne quelle qu’elle soit sur un temps long. En clair, pas plus de 4 heures).
  • Enfin, elle est hypoallergénique et représente une alternative pratique pour les jeunes filles et les femmes chez qui tampons ou serviettes hygiéniques provoquent infections, mycoses et irritations.

femme allongée en culotte menstruelle et brassière sans couture

Pourquoi on est mitigées sur la coupe menstruelle : ses points faibles

  • Premier point négatif pour la coupe menstruelle, son utilisation prolongée dans le temps comporte autant de risque de choc toxique que celle d’un tampon, si ce n’est plus. En effet avec la coupe menstruelle, le danger réside dans le stockage du sang au niveau du vagin pouvant favoriser la bactérie responsable. Il ne faut donc pas la porter plus de 4 heures d’affilée, et il est proscrit de porter une cup la nuit. Il faudra également investir dans une protection externe type culotte menstruelle avec une matière anti bactérienne.
  • Pour vider sa cup, il faut avoir un lavabo ou un point d’eau à proximité pour pouvoir la laver avec du savon et la rincer avant de la replacer. Et quand on pense qu’il faut la vider entre 3 à 5 fois par jour en cas de règles abondantes…
  • Des petits accidents désagréables lors de son retrait sont à prévoir au début (risque de fuites), du fait du fameux effet ventouse contre les parois vaginales qu’on peut avoir du mal à annuler. Résultat, la cup est parfois difficile à retirer lors des premiers tests, ce qui peut être un peu douloureux, et provoquer quelques projections ou taches de sang inopinées ! Un travail d’adaptation est souvent nécessaire.
  • On peut dire au revoir aux ongles longs si on ne veut pas se blesser lors de sa mise en place et de son retrait.
  • Son insertion nécessite parfois un lubrifiant quand le flux menstruel est léger.
  • Autre point négatif de la coupe menstruelle : sa taille. En effet, selon la marque, la cup n’existe qu’en petite taille (pour les jeunes filles et les femmes qui n’ont pas accouché par voie basse) et grande taille (pour les femmes adultes et celles ayant accouché par voie basse). La sensation peut se révéler désagréable pour certaines notamment lors des premières règles ou lors des premiers essais.
  • Il existe un (faible) danger d’expulsion du stérilet (diu) pour les utilisatrices qui en portent, dû à l’effet ventouse. Si vous portez un DIU au cuivre ou un DIU hormonal, n’hésitez pas à demander des conseils à votre médecin.
  • Après un accouchement, les utilisatrices devront être patientes ! Il sera nécessaire d’attendre le retour de couches, soit quelques semaines avant de porter à nouveau une cup.