Satisfait.e ou remboursé.e

Livraison offerte en France métropolitaine

Parrainez vos ami.e.s

0
VOTRE PANIER - 0

Encore 2 culottes pour bénéficier de - 10% !

Votre panier est vide

← Précédent

septembre 10, 2019

Stérilet au cuivre : des règles plus longues et plus abondantes

 

Vous souhaitez un contraceptif qui ne nécessite pas de prise quotidienne comme la pilule ? Le stérilet est peut-être la bonne solution, que vous ayez eue des enfants ou pas. Disponible sous deux formes, le DIU (dispositif intra utérin) se décline en version stérilet au cuivre et DIU hormonal. Dans cet article, on cible le stérilet au cuivre pour comprendre ses incidences sur vos cycles menstruels.

 

Comment fonctionne le stérilet au cuivre ?

Le stérilet en cuivre ou DIU (dispositif intra utérin) se présente sous la forme d’un T en plastique souple. Il mesure environ 3 cm et présente un fil de cuivre autour de la tige. Pourquoi du cuivre ? Car le cuivre a un effet radical sur les spermatozoïdes : il les neutralise totalement et les empêche donc d'arriver jusqu'à l'ovule. Il bloque également la fécondation en enrayant la fixation de l'ovule dans l'utérus. Plus la teneur en cuivre de votre stérilet est élevée, plus son action est efficace. En général, le stérilet contient entre 375 à 380 mm² de cuivre. Ce dispositif intra utérin - comme l’appelle votre gynécologue ou votre sage-femme -ne bloque donc pas vos cycles menstruels. Vous continuez à ovuler chaque mois et vos règles sont naturelles, quoi que plus longues et plus abondantes, particulièrement au cours des premiers mois.

 

Comment pose-t-on un stérilet au cuivre ?

 La pose d’un DIU au cuivre est organisée après une visite de contrôle chez le médecin. Si la patiente ne présente aucune contre-indication (grossesse, infection génitale…), l’insertion du stérilet au cuivre sera programmée lors d’une deuxième consultation. Cette intervention qui ne dure à peine quelques minutes est dans la plupart des cas prise en charge par le gynécologue ou la sage-femme et plus rarement par le médecin généraliste. La technique de pose d’un stérilet au cuivre consiste à introduire un inserteur dans l’utérus en passant par le vagin.

L’insertion du DIU au cuivre est habituellement effectuée pendant les règles, idéalement le 4e jour, quand le flux est moins abondant. Cela permet d'une part d'être sûr qu'une grossesse n'est pas en cours et facilite d'autre part l’implantation du dispositif, étant donné que le col de l'utérus est naturellement ouvert. Parfois, cette petite intervention est un peu douloureuse. Par chance, la douleur ne dépasse pas 2 ou 3 secondes.

Vous redoutez ce moment ? C'est tout à fait normal ! Mais rassurez-vous, la pose ne dure que quelques minutes et votre médecin vous prescrira sans doute des anti-inflammatoires.

 

 

Comment procède-t-on au retrait du stérilet au cuivre ?

Maintenant que la pose du DIU au cuivre ne présente plus aucun secret pour vous, une question vous taraude. Comment le gynécologue va-t-il s’y prendre pour retirer ce petit T de 3 cm placé dans l’utérus ? Bonne nouvelle, le retrait du stérilet au cuivre est encore plus rapide que son insertion. Le gynécologue, la sage-femme ou le médecin généraliste selon le cas tire délicatement sur les fils attachés au bout du stérilet à l’aide d’une pince spécialement prévue à cet effet. Si les fils du stérilet ne sont pas visibles, le retrait peut être effectué sous guidage visuel (hystéroscopie diagnostique) Niveau douleur, ça peut encore pincer un peu, mais souvent nettement moins que lors de la pose. Si cette méthode contraceptive convient à la patiente, un nouveau stérilet peut être implanté durant la même consultation.

 

Qui peut porter un stérilet au cuivre et qui ne peut pas ?

Le stérilet au cuivre peut être porté par toutes les femmes du moment qu’elles ont déjà eu des rapports sexuels, y compris celles qui n’ont pas eu d’enfants. Les principales contre-indications sont : 

  • une grossesse ;
  • une infection génitale ;
  • une malformation utérine ;
  • un fibrome ;
  • une endométriose ;
  • l’intolérance au cuivre ;
  • des hémorragies génitales non expliquées.

 

En cas de règles trop abondantes, trop longues et/ou trop douloureuses, il est probable que votre gynécologue prescrira de préférence un DIU hormonal. Ce stérilet diffusant de la progestérone provoque l’atrophie de la paroi de l’utérus avec pour résultat des règles réduites voire inexistantes.

 

 

Comment réagit l'utérus à la pose d'un stérilet en cuivre ?

Si vous voulez éviter les hormones à tout prix et si vous n'aimez pas les protections externes, de type préservatif, le stérilet au cuivre est certainement le bon choix pour vous. Il a cependant quelques inconvénients. Déjà, il provoque une réaction inflammatoire chronique de l'endomètre (muqueuse de l’utérus). Même si l'on ne le ressent pas au quotidien, on peut ne pas être à l'aise avec cette idée. Dans les 24 heures qui suivent la pose du stérilet en cuivre, votre utérus risque de se contracter et provoquer des douleurs qui seront éventuellement plus fortes que celles de vos règles. Vous pourrez également ressentir une gêne dans votre-bas ventre car cela prend quelques jours à l'utérus pour placer le stérilet au cuivre de manière confortable.

 Enfin, parmi les effets secondaires du stérilet au cuivre, vous pourriez avoir de légers saignements durant les cycles (hors règles). Par précaution, pensez à porter votre culotte menstruelle !

 

deux femmes de dos en culotte menstruelle

 

Pourquoi le stérilet au cuivre rend-il les règles abondantes et douloureuses ?

Durant les 6 mois qui suivent la pose de votre stérilet au cuivre, vos cycles risquent d'être différents. Particulièrement vos règles qui seront probablement plus longues, plus douloureuses et plus abondantes. Il n'y a pas d'inquiétude à avoir. C'est le processus habituel : votre utérus réagit face à cet intrus et apprend à cohabiter. Cependant, si les douleurs s’avèrent difficiles à supporter, si vous avez de la fièvre ou si vous constatez des pertes de glaire cervicale (pertes blanches) anormales, n’hésitez pas à consulter un gynécologue ou une sage-femme sans attendre la visite de contrôle prévue généralement après les règles suivantes ou environ 3 à 6 semaines après l’insertion.

 

 

Quelles protections périodiques pendant les menstruations ? 

Toutes les protections périodiques sont adaptées au port du stérilet au cuivre : cups, tampons, éponges et bien sûr culottes de règles. Les tissus techniques qui composent cette dernière sont ultra-absorbants et vous pouvez tout à fait porter la culotte, même lorsque votre flux est abondant. Mais il est également possible que vos règles deviennent si abondantes que la capacité d’absorption de la culotte ne suffise plus toute la journée, surtout lors des jours les plus forts. Si vous craignez les débordements ces jours-là, le combo culotte de règles + cup ou tampons est gagnant !

Pour conclure, rappelons tout de même que comme tous les moyens de contraception (y compris la pilule), le stérilet au cuivre n'est pas efficace à 100 %. Chaque année, 1 femme sur 200 tombe enceinte malgré tout - il y a toujours un risque, aussi infime soit-il. Si vous souhaitez être certaine de ne pas tomber enceinte, il est donc conseillé de surveiller que vos règles ne sont pas en retard. Utiliser une application pour suivre vos cycles menstruels peut alors s’avérer super pratique !