Satisfait.e ou remboursé.e

Livraison offerte à partir de 2 articles en France métropolitaine

Parrainez vos ami.e.s

0
VOTRE PANIER

Encore 2 culottes pour bénéficier de - 10% !

Votre panier est vide

Suivant →

octobre 29, 2021 4 Temps de lecture

Par Élise,

Odeur gênante pendant les règles : on vous dit tout. 

 

Pendant nos règles, il arrive que nous soyons incommodées par notre odeur, plus particulièrement quand on porte une protection externe. On se demande alors si la protection périodique est en cause, ou si c’est nous qui avons « un problème ». D’abord, il faut savoir que notre vagin a naturellement une odeur, et que celle-ci varie pendant nos menstruations. L’important étant de s’assurer que l’odeur ne provient pas d’une infection. Ensuite, il y a certains gestes à adopter (et à éviter) au quotidien. Enfin, et surtout, le choix de la bonne protection périodique. On fait le point.

 

Les culottes menstruelles SMOON confortables et performantes !

Le sang des règles… n’est pas seulement du sang

Le sang qui coule dans nos artères est composé de plasma, un fluide salé où circulent globules blancs, globules rouges et plaquettes. Le sang menstruel est lui composé de ce même sang, mais aussi de fragments « morts » de notre endomètre (la muqueuse de notre utérus), de sécrétions du col de l’utérus et du vagin, de cellules de la muqueuse vaginale. Ou encore des bactéries qui forment notre flore vaginale. Il est donc normal que le sang menstruel n’aie pas la même odeur que celui qu’on sent quand on se coupe. Une odeur métallique due au fer contenu dans le sang, mais aussi l’odeur normale des bactéries évacuées, une odeur variable selon chaque femme et le pH de sa flore vaginale. Son odeur sera d’autant plus soutenue selon le temps passé dans l’utérus avant de s’évacuer.

 

Odeur naturelle ...

Chaque femme a son « arôme », son odeur vaginale naturelle quand le vagin est en bonne santé. Allant de douce, salée, acidulée à musquée, elle peut aussi varier durant le mois ou les activités. Rappelant parfois celle du pain ou de la bière à cause des bonnes levures de notre flore, plus métallique à l’approche des règles, légèrement « javellisée » après un rapport sexuel, proche de l’oignon après le sport… notre odeur vaginale change même subtilement en fonction de ce que l’on mange ! Elle est par exemple plus sucrée quand on mange beaucoup d’agrumes. Notre odeur vaginale est aussi légèrement proche de la marée, c’est là aussi naturel. Nous ne sentons pas la rose (tout le monde le sait bien et il n’y a aucune honte à avoir).

 

… VS infection vaginale

En revanche - que ce soit pendant les règles ou en dehors - si notre odeur devient très forte, proche du poisson avarié notamment, il s’agit sûrement d’une vaginose. Cette infection est causée par un déséquilibre du pH naturel de la flore qui permet à un mauvaise germe, le Gardnerella, de se développer. Cette infection, tout comme la mycose, est bénigne et se soigne à l’aide d’ovules antibiotiques et de crèmes antifongiques prescrites par votre gynécologue. Attention, une mauvaise odeur peut être due à l’oubli d’un tampon à l’intérieur du vagin et signaler un choc toxique. Si vous avez le moindre doute foncez aux urgences.

Quant à une forte odeur après un rapport sexuel, elle peut être causée par la vaginose, mais aussi par l’odeur du sperme qui coagule au fond du vagin et donne une odeur particulière en s’écoulant.

 

Nos tips pour réduire les odeurs vaginales

La première règle pour réduire les odeurs vaginales est de chouchouter votre flore. En effet, ce sont les bactéries qui sont le plus en cause dans les odeurs qui peuvent vous déranger, hors infection. Une flore vaginale équilibrée, c’est un pH acide qui se situe entre 3,8 et 4,5, régulé par une bonne bactérie : le lactobacille. Si vous êtes sujettes aux vaginoses ou mycoses à répétition, vous pouvez les prévenir en faisant des cures régulières de lactobacilles (sous forme de gels ou d’ovules vaginaux) mais aussi en mangeant plus de yaourts natures qui en contiennent. Ensuite, il faut veiller à rester au sec, en portant des sous-vêtements qui absorbent la transpiration (plutôt du coton), et vous rincer la vulve sans savon régulièrement pendant vos règles, afin d’éliminer les bactéries. Le reste du temps employez un savon au pH neutre.

Voici aussi ce que vous devez absolument éviter pour ne pas provoquer les odeurs qui vous gênent :

- les douches vaginales, qui abîment la flore (le vagin est une merveilleuse mécanique autonettoyante)

- les gels ou savons parfumés (ces parfums dérèglent le pH intime)

- l’excès de sucre et d’alcool qui favorisent un terrain accueillant pour les germes en cause dans la mycose ou la vaginose 

- « macérer » dans l’humidité après une séance de sport, une plage ou une piscine. On le répète, il faut rester au sec : pendant vos règles changez régulièrement votre protection si elle est jetable et évitez celles qui sont parfumées. Mais dans l’idéal … 

 … choisissez la bonne protection périodique !

Comme on l’a vu plus haut, le sang des règles contient des bactéries et des cellules responsables de certaines odeurs, qui sont naturelles. Pour les atténuer, mais aussi pour éviter toute macération, il est important de changer sa protection périodique toutes les 4 heures si elle est jetable. Il faut savoir que les serviettes hygiéniques et les tampons contiennent pour la plupart des produits chimiques nocifs pour la flore vaginale. Le top est donc de choisir une protection biologique. Et encore mieux, une protection lavable (et zéro déchet) fabriquée avec un tissu drainant et antibactérien. Les culottes menstruelles Smoon utilisent une technologie innovante certifiée OEKO-TEX STANDARD 100, un label mondial garantissant un produit sans substance chimique nocive. Mais aussi une technologie anti-odeur contenant du fil d’argent, connu pour détruire les bactéries responsables d’odeurs désagréables ! Nos culottes respectent votre flore vaginale, et annulent au maximum les odeurs dues aux bactéries contenues dans le sang menstruel. Il peut apparaître une odeur en fin de journée qui n’est pas due à nos culottes, mais à l’odeur vaginale naturelle de chacune. On le répète, c’est normal, naturel, notre vagin a son arôme et celui-ci, on ne le supprime pas : )

Pensez enfin à bien nettoyer votre culotte de règles après utilisation, là aussi pour neutraliser les odeurs éventuelles.