Par Elise

Journée de l’hygiène menstruelle : nos actions solidaires 

La journée de l’hygiène menstruelle est célébrée chaque année le 28 mai, soit le 28e jour du 5e mois de l’année, en référence aux 28 jours moyens d’un cycle menstruel et aux 5 jours moyens de la durée des règles.

Ce mouvement a été lancé en 2014 suite à une campagne de WASH United, une ONG dont la mission est de promouvoir les droits de l’Homme, de mettre en lumière les tabous à propos des règles et de sensibiliser les populations aux discriminations qui y sont liées, notamment la précarité menstruelle. À cette occasion, de nombreux évènements sont organisés pour informer et interpeller, mais aussi pour proposer des actions solidaires concrètes pour celles et ceux qui n’ont pas (ou peu) accès aux protections périodiques.

Et Smoon est de la partie. 

La précarité menstruelle, c’est quoi au juste ? 

De nombreuses personnes réglées dans le monde (près de 500 millions) n’ont pas accès aux protections périodiques.

Dans certains pays, les infrastructures sanitaires (toilettes, lavabos) sont sous-développées voire inexistantes, notamment dans les écoles. Une problématique qui peut mener au décrochage scolaire et à un isolement social, surtout quand certain.e.s jeunes ne peuvent pas s’y rendre quand elles.ils ont leurs règles.

Partout dans le monde, le coût des protections hygiéniques pose un vrai problème à l’accès à des solutions correctes. Cela mène certain.e.s à utiliser des produits de mauvaise qualité, souvent avec des substances toxiques dans la composition, ce qui pose un vrai problème de santé. Certain.e.s n’ont pas non plus accès aux anti-douleurs et donc vivent mal leurs règles.

Revendications et actions concrètes contre la précarité menstruelle  

Il ne faut pas croire que la précarité menstruelle n’existe que dans les pays dits sous-développés. En France par exemple, près de 1,7 millions de femmes sont concernées par la précarité menstruelle. 

Le 28 mai est donc l’occasion de mettre en lumière le sujet de la précarité menstruelle et de rappeler les revendications autour des règles : la fin des tabous et l’accès à des protections hygiéniques saines pour tous.tes. C’est aussi le moment de libérer la parole, d’échanger et de diffuser des informations au sujet du corps et des cycles menstruels

Côté actions, pour réduire les inégalités et favoriser l’accès aux protections menstruelles pour tous.tes, plusieurs associations mettent en place des initiatives, comme la distribution de protections hygiéniques gratuites dans les écoles ou auprès de personnes sans domicile fixe. 

Smoon s’engage contre la précarité menstruelle 

Le bien-être des femmes est au cœur du projet Smoon depuis toujours, et c’est même sa raison d’être. Il est donc naturel pour nous de nous engager dans le combat contre la précarité menstruelle en soutenant des projets solidaires concrets ! 

On soutient Règles élémentaires : Règles élémentaires est la première association française de lutte contre la précarité menstruelle. Chaque année, nous leur donnons plus de 500 culottes menstruelles afin qu’ils puissent les distribuer aux personnes dans le besoin. 

On soutient les étudiant.e.s : pour que tous.tes celles et ceux qui ont des difficultés financières puissent aussi passer à la culotte menstruelle, nous proposons des tarifs préférentiels dans 13 collèges, lycées et CROUS partenaires. Choisir une culotte de règles lavable c’est aussi économiser toute l’année en disant adieu aux protections jetables !

Opération « culottes solidaires »

Cette année chez Smoon, on lance un mois sous le signe de la solidarité avec notre opération “culottes solidaires”. Le concept est simple : sur notre site, vous pouvez faire un geste en achetant une culotte menstruelle solidaire à 3 euros, et nous nous occupons de tout le reste. Pour chaque culotte solidaire achetée, un modèle Smoon (culotte, shorty) sera envoyé au SAMU Social à la fin de l’opération. 

Ces culottes seront ensuite redistribuées à des personnes en situation de précarité menstruelle (étudiant.e.s, personnes sans domicile fixe ou dans une autre situation précaire). 

Cette campagne démarre le 28 mai, à l’occasion de la Journée de l’hygiène menstruelle, et durera jusqu’au 30 juin 2022.