📮Livraison offerte en France métropolitaine !

Satisfait.e ou remboursé.e*

 Parrainez un.e ami.e

0

Votre panier est vide

octobre 03, 2020

Par Élise

« Tous unis par la même couleur ! »

C’est le slogan de la 27e édition de la campagne Octobre Rose, mois dédié à la sensibilisation au cancer du sein et à son dépistage. C’est aussi des évènements permettant la récolte de fonds pour la recherche contre cette maladie, première cause de mortalité par cancer chez les femmes.

A cette occasion, on voulait faire un rappel sur les gestes à adopter pour la détecter, parce qu’un cancer du sein dépisté tôt a plus de 99 % de chance d’être guéri après 5 ans.

 

Le cancer du sein en quelques chiffres

80 % des cancers du sein surviennent après 50 ans, l’âge étant le principal facteur de risque, devant les antécédents familiaux. Mais le tabagisme, la consommation excessive d’alcool, le surpoids, la ménopause tardive et la puberté précoce sont aussi des facteurs aggravants.

En l’espace de 30 ans, les cas ont doublé, entre autre avec le vieillissement de la population mais aussi avec la prescription mal adaptée de certains traitements hormonaux. Mais si les cancers du sein sont encore responsables de 12 000 décès annuels en France et de 8 millions dans le monde, le taux de mortalité est lui en baisse depuis une quinzaine d’années. Cela grâce à un meilleur dépistage et des thérapies de plus en plus efficaces.

 

L’auto-palpation, des gestes simples et nécessaires

Un cancer du sein détecté tôt a plus de 9 chances sur 10 d’être guéri après 5 ans. C’est pourquoi le dépistage est primordial, et il passe aussi bien par les contrôles réguliers chez le gynécologue que par l’autopalpation. En effet, pratiquée chaque mois, elle permet de détecter toute anomalie et de la signaler au plus vite. C’est aussi une pratique positive qui permet à toutes les femmes de mieux connaître leur corps, et ses transformations au cours de la vie et de ses cycles.

Mode d’emploi :

Chaque mois (après vos règles si vous êtes encore réglée) placez-vous devant un miroir et procédez comme suit :

  1. Observez vos deux seins pour voir s’ils ne présentent rien d'anormal : un écoulement par le mamelon (un liquide transparent ou blanc en dehors de l’allaitement, ou du sang) des fossettes, plis ou crevasses, ou la peau qui pèle.
  2. Auscultez le sein droit : levez le bras droit puis avec 3 doigts de la main gauche palpez votre sein minutieusement et fermement en faisant de petits cercles de l’extérieur vers l’intérieur. Portez une attention particulière à la zone située entre le sein et l’aisselle pour y chercher toute grosseur ou induration anormale.
  3. Le mamelon : sur le même sein, pressez délicatement votre mamelon pour vérifiez à nouveau qu’aucun écoulement ne se produit.
  4. Répétez l’opération sur votre sein gauche.

A la moindre anomalie, consultez votre médecin au plus tôt.

 

Les contrôles annuels obligatoires

L’auto-palpation ne se substitue bien entendu pas aux examens médicaux annuels prescrits par votre gynécologue ou votre médecin généraliste, et ce à tout âge. Passé 50 ans, ou si vous présentez des facteurs de risque, une surveillance spécifique sera nécessaire tous les 2 ans. Il s’agit en général d’une mammographie, d’un IRM dans certains cas ou d’échographies.

 

La prévention

En plus de l’autopalpation et du dépistage médical permettant la prise en charge rapide d’une éventuelle tumeur, on peut prévenir l’apparition d’un cancer du sein en limitant les facteur de risques. Tabac, excès d’alcool (plus de 6 verres par semaine), surpoids et mauvaise alimentation participent à un système immunitaire en mauvaise santé. Le manque d’activité physique est également dans le viseur.

 

Une culotte et un ruban rosescontre le cancer du sein!

L’association « Le Cancer du Sein, Parlons-en ! » fondée par le groupe Estée Lauder et Marie-France en 1994, devient cette année « Ruban Rose », symbole international de la lutte contre le cancer du sein. Elle fait progresser la recherche chaque année au travers notamment du Grand Prix Ruban Rose, récompensant médecins et chercheurs dont les travaux sont internationalement reconnus. Un moyen efficace d’encourager les innovations et les progrès en matière de techniques de dépistage, de chirurgie réparatrice, mais aussi de psychologie et d’amélioration de qualité de vie chez les femmes atteintes d’un cancer du sein.

Les prix sont financés en grande partie par la vente de produits conçus spécialement à cette occasion, et cette année nous avons décidé de supporter Ruban Rose dans ces efforts avec notre pack solidaire composé d'une culotte et d'un ruban à nouer aux couleurs de l'évènement dont 2€ seront reversés à l'association sur chaque vente !