📮Livraison offerte en France métropolitaine !

Parrainez un.e ami.e

0

Votre panier est vide

juin 26, 2020

Par Elise

Sécheresse vaginale : qu’est-ce que c’est ? Comment la traiter naturellement ? 

La sécheresse vaginale est un trouble sexuel souvent difficile à vivre, voire même à exprimer. De nombreuses femmes le vivent comme un complexe ou se dévalorisent. D’autres y voit un signe de manque de désir ou d’amour envers leur partenaire. Et certaines n’osent pas en parler avec leur gynéco. Pourtant la sécheresse intime est une affection courante qui touche 25 % des femmes non ménopausées, et 50 de celles qui le sont. Il existe heureusement de nombreuses solutions pour la traiter !

La sécheresse vaginale c’est quoi exactement ?

La sécheresse vaginale est une perturbation de la flore vaginale et des glandes lubrificatrices, qui provoque un manque d’hydratation des muqueuses du vagin. Elle survient quand la glaire cervicale et la muqueuse utérine se modifient, perdant de leur capacité de lubrification et d’auto-nettoyage. Ce phénomène provoque des irritations, des démangeaisons, ou même des douleurs lors des rapports sexuels.

Mais pourquoi ça m’arrive à moi ?

La sécheresse intime peut avoir plusieurs causes. 

La plus fréquente est la ménopause, qui induit un profond changement hormonal dont une chute des œstrogènes jouant un rôle majeur dans la lubrification vaginale.

Mais d’autres facteurs peuvent avoir une influence sur la lubrification, et ce à tout âge :

- les variations hormonales au cours du cycle menstruel

- la grossesse et l’allaitement

- un épisode de stress ou de fatigue

- l’alcool et le tabac, qui atrophient les vaisseaux des organes sexuels (chez la femme cela diminue la lubrification)

- certains médicaments (antidépresseurs, chimiothérapie ou antibiotiques qui perturbent la flore vaginale) 

- les douches vaginales, le chlore, les sous-vêtements synthétiques

- une irritation génitale du type mycose

- une mauvaise alimentation

Quelles sont les conséquences d’une sécheresse vaginale ?

En plus des irritations, et malheureusement des douleurs lors des rapports sexuels, une sécheresse du vagin peut également entraîner une plus grande vulnérabilité aux infections gynécologiques. Cela se répercute au quotidien dans le bien être, l’image de soi, mais aussi dans l’harmonie sexuelle du couple.

Cependant attention : il faut bien différencier la sécheresse vaginale, due à un changement hormonal, une flore déséquilibrée, un stress ou une irritation, et le défaut de lubrification. Ce dernier est uniquement lié au désir ou encore à un trouble de l’excitation sexuelle. On peut tout à fait se retrouver sèche ponctuellement pendant un rapport sans pour autant souffrir de sécheresse vaginale à proprement parler. Si cela gâche votre vie sexuelle, il faudra chercher des solutions avec votre partenaire ou avec un spécialiste de la question ! Mais pour commencer,boostez un peu votre libido …

Quelles solutions contre la sécheresse intime ?

Pour pallier à la diminution de lubrifiant naturel dans le vagin, il existe des traitements hormonaux, et même des chirurgies au laser. Mais on peut aussi souhaiter laisser notre corps tranquille et choisir des solutions naturelles ! 

- bichonner sa flore vaginale avec des probiotiques

- adapter son hygiène intime : utiliser un savon au PH compris entre 4 et 8 et porter des sous-vêtements en fibres naturelles (si vous êtes encore réglées, préférez une culotte menstruelle au moment T)

- deux fois par semaine, utiliser des ovules d’acide hyaluronique cicatrisantes 

- une fois par semaine, compléter avec une gélule d’huile d’onagre à utiliser comme un ovule

- faire des cures régulières d’huile de bourrache par voie orale, qui favorise l’hydratation naturelle de la peau et des muqueuses

- manger plus de poissons gras (saumon, hareng, sardine, maquereau..), d’avocats ou de noix : leurs acides gras réhydratent nos muqueuses

- y aller sur les épinards et les choux verts qui améliorent la circulation sanguine et luttent contre la sécheresse intime (de même : réduire le tabac si on fume)

- se masser régulièrement le bas ventre avec une huile essentielle œstrogène-like (qui mime l’action des œstrogènes) comme l’huile essentielle de sauge, également connue pour ses vertus anti règles douloureuses

- appliquer une huile végétale régulièrement (jojoba, amande douce…) pour hydrater vos muqueuses (attention jamais avant un rapport avec préservatif : cela pourrait le rendre poreux)

- utiliser des lubrifiants adaptés pendant les rapports sexuels pour ne pas s’irriter, par exemple un gel 100 % aloe vera bio 

- après la ménopause, soigner les préliminaires pendant l’amour et y aller en douceur

Enfin, n’hésitez jamais à en parler avec votre partenaire et votre gynécologue même si vous n’êtes pas certaine des symptômes : il n’y a aucune honte à avoir, la sécheresse vaginale est un phénomène naturel. On oublie aussi trop souvent que la ménopause induit un changement hormonal aussi fort et perturbant que pour nos ados !