📮Livraison offerte en France métropolitaine !

Satisfait.e ou remboursé.e*

 Parrainez un.e ami.e

0

Votre panier est vide

juillet 12, 2020

Par Elise

Quand les seins font mal : la mastodynie hormonale

Crampes, tiraillements, tension … Avoir mal aux seins avant ses règles est presque une convention. Dans le jargon médical, on parle de « mastodynie hormonale ». Ça fait mal pendant laphase lutéale, et ça se détend à l’arrivée des règles. Pas lieu de s’inquiéter, mais totalement celui de râler (ce qui n’exclut en rien les contrôles mammaires réguliers). Mais comment réduire la douleur sans cachet toutes les 4 heures ?

Prendre de l’huile d’onagre

L’huile d’onagre, cette jolie fleur jaune aussi appelée primevère du soir, regorge d’acides gras gamma-linoléniques. Elle est parfaite pour les femmes qui en sont carencées et souffrent desyndrome prémenstruel. Elle agit de façon assez efficace sur les congestions mammaires qui rendent les seins hyper-sensibles. On la prend sous forme de gélules une semaine par mois, pendant la phase d’ovulation. Ça soulage un peu.

Se faire des auto-massages

Après la douche, avec une huile végétale de votre choix, massez-vous la poitrine. Cela améliore le drainage de la lymphe, qui a pour fonction de nettoyer notre organisme et dont la bonne circulation est primordiale pour se protéger des infections. Cela stimule aussi la circulation sanguine, et soulage les seins congestionnés. Procédez délicatement en petits cercles en formant un 8 autour de vos deux seins, puis avec les deux mains à plat pour les soulager.

Porter le bon soutien-gorge

Au même titre que pendant les règles le choix de la bonne protection périodique apporte plus de confort (comme celui d’une culotte menstruelle de qualité, on dit ça on ne dit rien), un soutien-gorge adapté peut aider à soulager les seins douloureux. Pendant les périodes où ils tirent trop, une brassière ou un soutien-gorge de sport éviteront les secousses qui font mal à chaque pas un peu rapide, et la petite contention du tissu bien ajusté agira comme un  massage. Mais ne le portez pas en dehors de ces périodes : il faut que les seins soient libres pour que la lymphe circule normalement et se maintenir ainsi en bonne santé.

Choisir son alimentation

Il paraît qu’on est ce que l’on mange. En tout cas, adapter son alimentation à son cycle menstruel est une très bonne habitude à prendre, surtout quand on souffre de douleurs mammaires. En choisissant les bons aliments, on peut tempérer les pics hormonaux responsables des douleurs et éviter la rétention d’eau qui opère un gonflement supplémentaire. Pour cela, on remplace les sucreries (seulle chocolat noir est autorisé), la charcuterie et autres produit gras (ou transformés et plein de sel) par des aliments riches en fibres et en acides gras essentiels : céréales complètes, légumes verts, poissons. Et on met la pédale douce sur la caféine, un vasoconstricteur (elle resserre les vaisseaux sanguins) qui augmente les douleurs aux seins. Le thé vert fera mieux l’affaire.

Savourer des tisanes

La sauge est réputée poursoulager les règles douloureuses. Elle l’est aussi pour apaiser la mastodynie, car elle régule les variation hormonales. C’est aussi le cas du gattilier (dit encore arbre à poivre). On peut choisir de consommer ces plantes sous forme de tisanes, ce qui permet en même temps de s’hydrater et de se drainer. Autrement si cela vous semble plus pratique, la version gélules ou teinture mère est aussi efficace.