📮Livraison offerte en France métropolitaine !

Satisfait.e ou remboursé.e*

 Parrainez un.e ami.e

0

Votre panier est vide

septembre 29, 2020

Par Élise

Mythe ou réalité : peut-on tomber enceinte pendant ses règles ?

Sans faire durer le suspens, la réponse à la question « peut-on tomber enceinte pendant ses règles ? » est : « oui, mais c’est vraiment rare ». « Peu probable mais pas totalement impossible ». Cela se joue sur la durée des règles et le moment de l’ovulation qui peuvent se juxtaposer en cas de cycle court, et sur la durée de vie des spermatozoïdes. Il va falloir faire un peu de maths pour comprendre. Pas de panique si ce n’est pas votre fort, on va vous aider.

 

Petit rappel sur le cycle menstruel

Pour y voir plus clair, commençons par un petit rappel sur les différentes phases du cycle menstruel, au cours desquelles notre fertilité évolue. 

1-Les règles : elles marquent le début du cycle. Elles peuvent durer entre 2 et 8 jours selon les femmes, la moyenne étant 5 jours. Dans cette phase du cycle, la fertilité est très peu probable.

2-La phase pré-ovulatoire (dite aussi phase folliculaire) : elle a une durée très variable selon que l’on a un cycle court, « normal » ou long. Selon les femmes cette phase peut durer moins de 10 jours ou plus de 25, mais la moyenne est de 10 à 18 à partir du 1er jour des règles. Durant cette phase du cycle, on observe peu de glaire cervicale et la fertilité est peu probable.

3-La phase ovulatoire : elle dure en moyenne 6 jours. Elle se caractérise par la production d’œstrogènes et d’une glaire cervicale fertile. Elle comprend LE jour de l’ovulation. Dans cette phase du cycle, la fertilité est très forte.

 4-La phase post-ovulatoire (dite aussi phase lutéale) : elle dure entre 10 et 18 jours (14 pour un cycle « normal »), jusqu’aux nouvelles règles si l’ovule n’est pas fécondé. Elle se caractérise par la production de progestérone. Dans cette phase du cycle, la fertilité est incertaine.

En théorie donc (et en théorie tout se passe bien) on ne peut pas tomber enceinte pendant ses règles, puisqu’on ovule bien plus tard. Mais … 

 

L’exception qui confirme les règles 

En résumé, dans la moyenne les règles durent 5 jours, l’ovulation arrive 14 jours après le début de celles-ci et on peut tomber enceinte durant 6 jours : 5 jours avant l’ovulation + le jour de l’ovulation. Mais nous ne sommes pas toutes réglées comme des horloges. Pour nombreuses d’entre nous, un cycle ne dure pas 28 jours mais entre 21 et 35. Et c’est là que ça se corse. Imaginons une femme dont la phase pré-ovulatoire soit très courte (moins d’une journée, ayant un cycle court), dont la phase ovulatoire démarre le 6e jour du cycle, et qui a ses règles durant 7 jours. Elle peut potentiellement tomber enceinte durant ses règles, étant donné que sa période fertile commence le 6e jour de son cycle et que ses règles se terminent le 7e. Vous avez mal à la tête ? C’est normal. Mais c’est presque fini.

 

La durée de vie des spermatozoïdes dans le vagin

Et oui, nous venons de voir qu’il pouvait exister chez certaines femmes une petite fenêtre de fertilité durant les règles en cas de cycle court. Voyons maintenant comment les spermatozoïdes en profitent. Dans le corps de l’homme, ces petites cellules reproductrices peuvent survivre 2 mois bien au chaud en l’absence d’éjaculation alors qu’ils meurent à l’air libre. Et dans le corps de la femme, par exemple à l’entrée du col de l’utérus, certains peuvent se mettre gentiment en veille après un rapport non protégé, attendant la libération de l’ovule. Dans cette configuration, ils gardent leur capacité à féconder jusqu’à 5 jours. Et peuvent transformer notre ovule en zygote !

 

Restons vigilantes

Voilà donc un scénario, très rare selon les statistiques, où une femme peut tomber enceinte pendant ses règles. C’est pourquoi quand on utilise une méthode de contraception naturelle, il est important de connaître son cycle sur le bout des doigts et si on a opté pour le préservatif, le conserver même en cas de rapports sexuels pendant les règles. L’observation de la glaire cervicale étant parfois cachée par l’écoulement du sang menstruel.

Enfin, certains saignements dus à une montée d’œstrogènes font penser à tort à des règles (#spotting), attention : ils peuvent correspondre à une période très fertile.