📮Livraison offerte en France métropolitaine ! 

0

Votre panier est vide

avril 30, 2020

Par Elise

Faire l’amour pendant ses règles, de la gêne vers le plaisir  

Avoir des relations sexuelles pendant ses règles n’est pas évident pour toutes les femmes. Cela peut venir d’elles uniquementpar pudeur ou des sensations qui déplaisent ou de leur partenairepar manque d’information ou forme de dégoût. L’important est que le sexe ou l’abstinence à cette période du cycle reste un choix. Rappelons quelques points pour briser les tabous.


Communiquer pour casser la gêne

Les rapports sexuels à cette période peuvent causer une véritable gêne, pour les femmes, comme pour les hommes. D’autant plus quand c’est une premièreou que la relation est toute jeune. Il est donc primordial de ne pas laisser flotter un malaise, et de se dire les choses, en douceur. Ce qu’on aime, ce qu’on aime pas, nos craintes, nos timidités. Une fois le silence levé, tout sera plus fluide, et puis on peut essayer, se tromper, et dire stop ! C’est valable pour les deux parties.

Un plaisir augmenté…

Faire l’amour pendant les règles ne présente pas que des inconvénients. En effet, c’est une période où nos hormones boostent notrelibido. Le désir est donc parfois décuplé, et le plaisir avec lui. Quant à votre partenaire masculin, il appréciera grandement la température interne de votre corps, plus élevée juste avant et pendant vos règles. Profitez-en !

… doublé d’un antidouleur naturel

Faire l’amour libère des endorphines et de la dopamine, deux hormones qui jouent un rôle d’antalgique et aident à soulager les crampes dues aux menstruations. Elles procurent aussi du bien être et réduisent la tristesse ou le stress liés à cette période du cycle. Oui il faut se faire du bien, chaque jour et en particulier à ce moment-là ! De plus, pendant nos règles notre vagin est lubrifié naturellement, ce qui rend la pénétration très confortable.

Pratiquer le cunnilingus

Si la pénétration vaginale vous fait moins vibrer pendant vos règles, ne vous privez pas des autres plaisirs érotiques, multiples et variés. On pense bien sûr à la pénétration anale pour celles qui la pratiquent, mais à cette période de leur cycle beaucoup de femmes ressentent un inconfort intestinal. Vous pouvez évidemment vous satisfaire du plaisir que vous pouvez procurer à votre partenaire par des caresses manuelles ou buccales, mais sachez qu’il peut vous rendre la pareille même à cette période. S’il n’a pas envie de jouer les vampires, et que le goût ferrugineux de votre sang le dérange, utilisez une cup menstruelle ou un tampon durant le cunnilingus. Évidemment, pensez à retirer la protection périodique si vous passez à l'acte. 

Se protéger

Même si cela est rare, on peut tomber enceinte suite à un rapport sexuel pendant nos règles. Cela est dû à la durée de vie des spermatozoïdes dans les trompes qui peut aller jusqu’à 3 jours, mais aussi à l’irrégularité dans le cycle menstruel. On n’est pas toutes réglées comme des pendules! Pour certaines, l’écart entre période de saignements et ovulation peut être assez réduit. Il est donc nécessaire d’utiliser une contraception même à cette période si on n’a pas de projet d’enfants. Il faut aussi rappeler que si le sang des règles n’a rien d’« impur », tout saignement (buccal ou génital) multiplie les risques de MST. L’utilisation d’un préservatif est donc toujours de mise avec un nouveau partenaire ou si vous n’avez pas fait de test HIV.

Et protéger sa literie !

Le sang est tenace sur un matelas comme sur un drap. Pour éviter d’avoir à les frotter après vos ébats érotiques, protégez votre lit avec une serviette éponge ou un paréo auquel vous ne tenez pas, ou un joli tissu dédié à cette période. Choisissez une couleur sombre si le sang vous gêne visuellement. Enfin si cette petite logistique vous déplait, vous pouvez adopter la douche pour faire un gros câlin. Puis pour retrouver Morphée dans les bras de votre cher et tendre après l’amour, enfilez votre culotte menstruelle toute douce !