📮Livraison offerte en France métropolitaine !

Parrainez un.e ami.e

0

Votre panier est vide

juillet 04, 2020

Par Elise

Ces vergetures qui ont la peau dure

Sauf quand on se fait un complexe du maillot de bain, les vergetures sont des lésions cutanées totalement inoffensives. Elles touchent surtout les femmes - et hop un complexe de plus - et s’installent sur le haut des cuisses, autour des seins, sous les bras ou sur le ventre. Pour nous donner des allures de zèbre (animal très sympathique s’il en est). Mais comment apparaissent- elles ? Peut-on les éviter, ou à défaut les traiter ?

Vergetures, qui êtes-vous ? 

Les vergetures, qui se présentent sous la forme de fines stries rouges, violacées ou blanches sur la peau, sont assimilables à des cicatrices. Dans les zones où elles se forment, ce sont les fibres du derme profond (situé entre l’hypoderme et le derme) qui se sont déchirées. 

Pourquoi apparaissez-vous ?

Ce phénomène survient le plus souvent quand on prend du poids ou que l’on en perd de façon rapide. C’est le cas lors d’une grossesse, d’un régime drastique ou d’un renforcement musculaire trop intense avec distension de la peau sur les muscles (en gros si vous faites vraiment beaucoup beaucoup de muscu).

Mais les hormones (encore elles) jouent aussi un rôle dans l’apparition de ces petites stries disgracieuses. Car cortisol et œstrogènes interviennent dans le fonctionnement des fibroblastes, ces cellules qui assurent l’élasticité du derme. A la puberté ou quand on est enceinte, tout se dérègle et des vergetures peuvent pointer leur nez car la peau est fragilisée.

Un traitement à la cortisone en application locale ou un excès de sécrétion de cortisol dû à une maladie endocrinienne peuvent aussi être responsable.

Enfin, toutes les peaux fragiles, notamment les peaux très claires, y sont plus sujettes. C’est le facteur génétique. 

Êtes-vous toutes les mêmes ?

On peut distinguer les vergetures classiques, plus fines et discrètes, de celles liées au  syndrome de Cushing qui sont assez larges, rouges et forment des stries verticales. Dans ce cas, la responsable est une tumeur bénigne (que l’on peut retirer grâce à un acte chirurgical) qui affecte l’hypophyse et stimule de façon exacerbée la production de cortisol.

Quant aux vergetures classiques, elles passent par deux stades :

- le stade immature : violacées ou rouges car en phase inflammatoire, c’est comme ça qu’elles commencent

- le stade mature : les vilaines sont bien installées, elles prennent une jolie teinte blanche nacrée

Comment vous faire disparaître ...

Se débarrasser de vergetures n’est pas chose aisée, il ne faut pas s’attendre à des miracles. Toutefois, on peut les atténuer avec différents produits et techniques, naturels ou non :

- La prêle des champs : elle contient du silicium et augmente la résistance et l’élasticité de la peau. Pour se faire un soin maison, on file chez l’herboriste et au retour on prépare une décoction de cette plante magique. On en imbibe des compresses à laisser poser 10 minutes une fois par jour jusqu’à amélioration.

- L’aloe vera : autre plante salvatrice, l’aloe a des vertus régénératrices et anti-inflammatoires. Idéal pour les vergetures naissantes encore rouges mais aussi sur les plus anciennes. Appliquer du gel pur au quotidien.

- Les beurres decacao et de karité, l’huile de rose ou d’avocat : les vergetures se font plus discrètes sur une peau bien hydratée, foncez.

- Le gel de silicone : il augmenterait le niveau de collagène et améliorerait l’aspect de la peau.

- L’acide rétinoïque : (vous savez, le bon vieux Roaccutane contre l’acné) améliore aussi l’aspect des vergetures, mais attention, on ne l’utilise que sous surveillance médicale.

- La microdermabrasion : connue pour lisser les cicatrices, cette technique est dispensée dans les centres esthétiques et permet de gommer par peeling mécanique les imperfections cutanées type vergetures.

… ou ne pas vous voir apparaître ?

Oui, il vaut toujours mieux prévenir que guérir et particulièrement dans le cas des vergetures. Pour cela, s’hydrater suffisamment particulièrement quand on est enceinte et éviter de faire le yoyo au niveau du poids … Enfin manger suffisamment d’acides gras essentiels, c’est à dire s’hydrater de l’intérieur (comme en cas de sécheresse vaginale) !