📮Livraison offerte en France métropolitaine !

Satisfait.e ou remboursé.e*

 Parrainez un.e ami.e

0

Votre panier est vide

novembre 18, 2020

Par Elise

Black F...or Good avec Smoon !

 

Encore une fois ce vendredi, nous sommes invité.e.s à nous ruer sur des milliers de produits soldés. Quitte à nous retrouver avec des objets dont nous n’avions ni vraiment besoin, ni vraiment envie. Car le Black Friday vient titiller notre désir de faire une bonne affaire, d’autant plus quand notre porte-monnaie n’est pas à la fête. Et si on se faisait plus de mal qu’autre chose ? Avec Smoon on vous propose un Black For Good. Un vendredi noir pour vous faire du bien. Et en faire autour de vous, avec une action solidaire ! Retour sur les origines de ce vendredi particulier et sa contre version éthique. 

 

Mais d’où nous vient le Black Friday ?

Ce vendredi de soldes débridées est né aux États-Unis, mais tout le monde n’est pas d’accord sur l’origine de son petit nom. Certains supposent qu’il date de 1951. Des journaux mentionnent alors l’habitude de certains employés de tomber malades juste après le jeudi de Thanksgiving, pour faire le pont. Un vendredi noir pour les patrons. D’autres pensent que c’est en 1961 qu’il apparaît, pour qualifier une journée noire de monde sur les routes. En effet c’est à cette époque que les premiers Pères Noël font leur apparition dans les centres commerciaux, avec la ruée vers les cadeaux. Enfin, une théorie évoque les vertigineux bénéfices réalisés pendant les soldes avant Noël par les grandes entreprises. Ces bénéfices faisant passer du rouge au noir leur chiffre d’affaire (le noir est la couleur utilisée en comptabilité pour noter les chiffres en positif). Une chose est sûre, c’est dans les années 70 qu’apparaît le Big Friday dit aujourd’hui Black Friday, un jour de soldes monstres. En France, il devient à la mode en 2013, et s’installe. Avec une préférence pour les achats en ligne.  

 

Pourquoi on n’a pas voulu y participer ? 

Les raisons sont nombreuses pour ne pas adhérer au Black Friday. 

D’abord, c’est une catastrophe au niveau écologique. Cet évènement génère de la surconsommation, de la surproduction et une quantité d’emballages hallucinante.

Ensuite, parce que la majorité des produits vendus à cette occasion ne sont pas toujours fabriqués dans des conditions de travail décentes.

Enfin, parce que nous estimons vendre nos culottes à des prix justes, pas besoin d’y appliquer de rabais supplémentaires, nous préférons sensibiliser nos client.e.s à l’acte d’achat plutôt qu’à la surconsommation.

 

… et proposer un Black For Good 

Chez Smoon, on est plutôt zéro déchet. On aime aussi participer à des actions solidaires pour les femmes. Alors l’an dernier on a décidé de rejoindre la belle initiative lancée par Typology : le Black For Good. Un mouvement qui fait de ce vendredi une occasion de repenser notre façon de consommer et de faire un don pour une belle cause.

À leurs côtés, de nombreuses marques proposent ce jour-là de promouvoir des achats responsables plutôt que de solder leurs produits. Elles reversent une partie de leurs bénéfices à des associations environnementales, de lutte contre le cancer ou de défense du droit des femmes notamment. Chez Smoon, on a choisi de soutenir la Maison des femmes.

 

5 euros sur chaque commande pour soutenir les femmes victimes de violences

La Maison des femmes est une fondation qui accueille les femmes vulnérables ou victimes de violences, qu’elles soient conjugales ou intra-familiales. Dans cette structure, elles y trouvent d’abord un lieu sûr. Elles ont aussi accès aux soins gynécologiques, à une écoute et un soutien juridique. Une permanence de la gendarmerie y est également installée pour les aider à déposer plainte si elles le souhaitent. Dans cette maison qui leur est dédiée, elles sont reconnues, épaulées et conseillées sans tabou, avant que leur vie ne bascule. 

Pendant ce Black For Good, vous pouvez leur apporter votre soutien avec nous ! Comment ? En passant commande ce vendredi 27 novembre. Et oui, nous avons choisi de ne pas solder nos culottes menstruelles (c’est pour une bonne cause !) mais de reverser 5 euros à la Maison des femmes par commande passée ce jour-là. Pour que ce vendredi soit plus vert, plus rose, plus solidaire.