📮Livraison offerte en France métropolitaine !

Parrainez un.e ami.e

0

Votre panier est vide

janvier 05, 2020

Par Emilie

Apprendre à s'écouter pendant ses règles

Notre rythme de vie moderne nous pousse souvent dans nos derniers retranchements. Et lorsque nous nous retrouvons en situation de faiblesse, même de manière passagère comme pendant un syndrome pré-menstruel par exemple, nous ne supportons plus toute la pression que l'on nous impose. Malheureusement, notre éducation et notre culture ne nous ont pas appris à reconnaître ni à écouter les signaux que nous envoient quotidiennement notre corps et notre esprit. Pourtant, nous pourrions en tirer de grands bénéfices physiques et psychiques.

Écouter notre cycle menstruel chuchoter à notre oreille

Écouter son cycle menstruel peut nous aider à mieux cerner nos besoins. Il est difficile de trouver du temps, au calme, pour cerner les subtilités de nos sensations et de nos émotions. Mais difficile ne veut pas dire impossible. Il peut être intéressant de tenir un carnet menstruel dans lequel on notera nos états émotionnels et nos envies physiques (alimentation, besoin de bouger, libido, etc.). À force, des tendances se dégageront et il sera plus facile d'identifier les différentes phases de notre cycle menstruel. Des applications mobilesefficaces peuvent aussi nous aider à réaliser cette démarche d'écoute de soi.

La pleine conscience appliquée aux règles

La pleine conscience est une pratique particulièrement adaptée à l'écoute de soi. Il s'agit d'essayer de se connecter autant que possible au moment présent. Pour cela, il faut cesser de penser au passé, à l'avenir et à « l'ailleurs ». Les pensées doivent être entièrement tournées vers ce qui se passe ici et maintenant.

Pour réussir à atteindre cet état difficile à cerner, plusieurs techniques sont utilisées. On peut par exemple se concentrer sur sa respiration mais aussi sur toutes les sensations présentes dans notre corps. Pendant les règles, cela peut être la contraction de l'utérus, la tension dans les seins, le sang qui s'écoule, etc.

Il est également possible de mettre son corps en mouvement et atteindre un niveau de concentration élevé sur l'action que l'on a choisie. On pense ici au yoga, à la marche active, à une activité manuelle ou même au ménage. Lorsque vous faites la vaisselle, vous pensez à autre chose, comme tout le monde. La pleine conscience invite à se concentrer sur les sensations éprouvées pendant cet acte anodin du quotidien : la température de l'eau et le bien-être qu'elle provoque, les mouvements effectués, notre posture, le bruit de la vaisselle qui s'entrechoque, etc.

En ce qui concerne les règles, on peut essayer de prendre soin de soi en pleine conscience : prendre sa douche, nettoyer sa culotte menstruelle, préparer un remède naturel contre les maux de ventre, etc. Cette prise de conscience permet de vivre ses règles pleinement et de mieux les accepter.

Adapter son mode de vie à ses menstruations

Une fois les besoins et envies détectés, on peut passer à la phase d'adaptation. Après tout, pourquoi chercher à se dépasser même les jours où notre corps nous réclame une baisse d'activité ? Qu'est-ce qui nous incite, voir nous oblige à faire cela ? Pendant des siècles, la physiologie des femmes a été peu respectée. Aujourd'hui, les choses changent. Les femmes occidentales commencent à pouvoir dire haut et fort qu'elles ont leurs règles et qu'une pause serait la bienvenue.

Les règles sont souvent synonymes de fatigue. Ce phénomène que ne connaissent pas les hommes devrait nous permettre d'adopter un mode de vie différent du leur quelques jours par mois. Bien sûr, chaque femme ressent les choses différemment et tout le monde n'a pas les mêmes objectifs de vie. Certaines ne ressentent pas le besoin de changer quoi que ce soit pendant leurs règles,  alors que d'autres vivent un véritable enfer de devoir continuer leur vie comme si de rien n'était.

 

Et si on respectait les besoins qui nous sont propres ? Décaler son travail si l'on est indépendante. Faire garder ses enfants lorsque le besoin s'en fait ressentir. Rester au lit toute la journée avec une bouillotte sur le ventre si cela nous aide et tellement d'autres choses. Prendre le temps d'écouter, d'analyser et d'adapter notre mode de vie permet de justifier auprès de nous-même les décisions prises et d'éloigner définitivement tout impression de faiblesse ou de culpabilité. Car n'oublions pas que cette démarche d'écoute de soi a pour objectif de vivre mieux de manière générale et ne doit donc pas être accompagnée d'un quelconque sentiment négatif.