Témoignage : 24 heures avec ma culotte de règles

Par Emilie

Témoignage : 24 heures avec ma culotte de règles

Lorsque l'on utilise des tampons ou des serviettes hygiéniques depuis des années, difficile de changer ses habitudes ! Si vous avez du mal à vous visualiser en train de porter une culotte menstruelle, vous trouverez un intérêt certain au témoignage de Juliette qui a eu la gentillesse de partager avec nous sa première expérience avec les culottes Smoon.

Premières impressions sur les culottes Smoon

« Dès que j'ai reçu mes culottes Smoon, j'ai eu hâte que mes règles arrivent pour pouvoir les tester. C'était bien la première fois ! J'en ai commandé deux pour essayer, en me disant que j'en achèterais une troisième si elles correspondaient à mes attentes.

J’étais déjà conquise en ouvrant ma boite aux lettres : juste une enveloppe en carton et du papier de soie pour protéger la culotte - aucun plastique et pas d’emballage superflu, top ! En plus j’ai trouvé le design de l’enveloppe très joli. Une fois les culottes déballées, j'ai enfin pu les toucher et la matière m’a un peu fait penser à celle utilisée pour les maillots de bain. Ça m'a un peu inquiétée car j'avais peur que ce soit inconfortable à force. J'ai examiné la partie absorbante en me disant qu'elle avait l'air bien fine… j’étais contente de ne pas avoir à porter de culotte « effet couche », mais pas totalement rassurée… 

J'ai mis les deux culottes à la machine à laver et j'ai attendu patiemment que mes règles arrivent.

Premier jour de règles : essai concluant 

Je me suis rendu compte que j'avais mes règles en fin de matinée en allant aux toilettes. Comme je travaille de chez moi, j'ai pu mettre directement une de mes deux culottes. 

La première chose que j'ai pensé en l'enfilant, c'est que cela me serrait un peu à l'aine. J'ai eu peur d'avoir choisi la mauvaise taille. Finalement, au bout de 5 minutes, la culotte a dû se détendre un peu car la gêne a disparu. À chaque écoulement, je ressentais une légère humidité au niveau de mon entrejambe, puis quelques minutes plus tard, la sensation disparaissait – le fameux tissu drainant tenait ses promesses !

J'ai continué le cours normal de mon existence, je ne ressentais aucune gêne comme avec une serviette, mais je dois avouer que j’étais bien contente de pouvoir tester la culotte à la maison. Savoir que l’on peut se changer à tout moment au cas où il y aurait une fuite, ça aide à se jeter à l’eau et à bousculer ses habitudes.

Le soir arrivé, j’étais conquise par ma nouvelle culotte de règles mais j’attendais de tester la nuit. Avant de me coucher, j’ai enfilé ma deuxième culotte et lavé celle que j’avais portée toute la journée à l’eau froide du robinet, un peu fière je dois le dire du petit geste que j’avais fait pour la planète en ne jetant pas de serviette hygiénique ce jour-là. 

La première nuit : le crash test !

Pendant le premier jour de mes règles, mon flux est toujours assez léger. Par contre, il peut être très abondant le deuxième, surtout au moment où je m'assieds dans mon lit avant de me lever. Je saigne tellement à ce moment-là que je tâche systématiquement mes draps. La culotte a très bien tenu le coup : aucune fuite sur les draps. J'étais bluffée ! J’ai rincé la culotte et j’ai vraiment était surprise de tout le sang qui en est sorti. 

Petite déception cependant : j’ai voulu enfiler la culotte portée la veille mais elle était encore humide. Il faudra donc que j'en achète une troisième. C'est vrai que deux, ça paraissait un peu irréaliste pour toutes ma semaine de règles. J’ai donc mis une bonne vieille serviette hygiénique deux petites heures environ, le temps que la culotte soit parfaitement sèche. Quand ce fut le cas, je n’étais pas mécontente de retirer ma serviette hygiénique… 

Dans l’après-midi j’ai fait ma séance de yoga. J'ai enchaîné plusieurs salutations au soleil puis la posture de l'arbre. Ma culotte de règles a bien suivi tous mes mouvements : je me suis sentie vraiment super à l'aise.

Mon avis sur les culottes menstruelles Smoon

Cela faisait longtemps que j'attendais une protection qui soit à la fois écologique, pratique et agréable à porter : je n’avais vraiment pas envie de mettre mon confort au second plan pendant mes règles, elles m’embêtent déjà suffisamment comme ça ! 

Au final, je suis vraiment satisfaite de ces culottes. Je sais maintenant qu’il faut vraiment bien les essorer après les avoir lavées à la main pour qu’elles sèchent pendant la nuit, ou alors les passer à la machine. Niveau sensations c’est aussi vraiment plus agréable. Je détestais me sentir humide avec une serviette hygiénique. Ça me provoquait des irritations à force. Lorsque j'étais assise, je me demandais sans cesse s'il n'y avait pas une fuite en cours… Et c'était souvent le cas.

Moi qui ne supporte pas bien les matières synthétiques, je ne me sens pas du tout étouffée par la matière. En fait, je n'y pense pas car elle se fait totalement oublier.

Enfin, le côté pratique de la culotte menstruelle me convient totalement : ne pas avoir à penser à acheter des protections tous les mois, ne pas devoir en changer toutes les 2 ou 3 heures… C'est parfait pour mon sens approximatif de l'organisation. »

 

Encore merci à Juliette d’avoir pris le temps de nous partager son avis sur les culottes Smoon ! On espère qu’elle vous aura convaincu de sauter le pas à votre tour, n’hésitez pas, c’est satisfaite ou remboursée !! ;) 

Anne Andrieu